Retour vers le Moulin

La vie s’écoule calmement dans un monde paisible et joyeux.

Une famille comme beaucoup d’autres, régie par les lois de l’amour, du respect et de la compréhension.

Une famille où les orages sont rares.

Une maison de famille où tous se retrouvent l’été et s’épanouissent dans le cocon douillet du noyau familial soudé autour des grands-parents.

Une harmonie que rien ne semble pouvoir détruire.

Mais, tout à coup, les événements se précipitent. Les attentats se multiplient. Bientôt, toute l’Europe est sous la coupe des terroristes. La peur et l’instinct de survie poussent les jeunes à fuir leur patrie pour chercher la paix dans un monde plus serein.

Seuls les anciens restent, leur vie est faite, ils n’ont plus rien à perdre.

La maison de famille est leur refuge et ils survivent. Jusqu’au jour où… ?

La vie, la vraie, reprendra-t-elle le dessus ?

 

                                                                                   ****

Note de l'auteur

Beaucoup prétendent que les fictions ne sont jamais tout à fait des fictions et cherchent dans les élucubrations de l’imaginaire des bribes de réalité. Peut-être ont-ils raison, même si mes quatre précédents romans ne sont pourtant que pure invention, on peut sans doute y déceler, pour qui me connaît bien, des pans entiers de ma personnalité.

Ce cinquième roman est une biographie, mais une biographie pour les vingt ans à venir !

Il faudra être encore là dans vingt ans pour vérifier si cette saga familiale est le reflet de la vérité.

 

Retour vers le Moulin (418 pages)

Dédicace sur demande lors de votre commande

20,00 €



Quelques messages des lecteurs :

Bonjour Catherine

Ce message est un peu tardif, mais je voulais vous dire que j’ai terminé votre livre.

J’ai beaucoup aimé l’histoire de cette famille décidément très attachante.

Bravo, c’es joliment écrit, je vous ai imaginée tout le long, écrivant sourire aux lèvres, au moulin que j’ai la chance de connaître.

Merci encore de ce beau cadeau.

PS : je suis soulagée que Martin n’ait pas refait sa vie avec une canadienne !)

19/08/2018-SV-(Toulouse)


Bonjour Madame Langloÿs,

Vous avez rencontré ma maman lors de votre séance de dédicaces au Super U de Noirmoutier le 16 juillet dernier. Vous avez échangé avec elle sur notre histoire familiale et mon état de santé actuel. Vous lui avez conseillé votre roman « Retour vers le Moulin » pour que je puisse y trouver une certaine sérénité.

J’ai adoré lire votre roman dans lequel je retrouve des points de repères que j’ai sur l’île depuis ma plus tendre enfance. Les moulins, le port de l’Herbaudière, les marais et leurs sauniers, l’île du Pilier, ainsi que l’indétrônable Passage du Gois. J’y ai aussi découvert des endroits que je connais moins comme Barbâtre et La Fosse car notre maison familiale est sur la commune de L’Epine.

Je vous remercie pour toute la positivité, la simplicité des rapports entre êtres humains, l’espoir de la vie que vous avez recherché et instauré dans votre roman. Ce sont des valeurs et des traits de caractères auxquels je tente de m’attacher chaque jour un peu plus pour soulager le quotidien. Vos personnages sont très vivants, et en effet, on s’imagine rapidement pouvoir un jour participer à toute cette énergie nouvelle en rencontrant des gens comme eux. Car je suis un peu « Bisounours » dans l’âme. Je suis convaincue que le monde peut être meilleur avec le partage, la créativité, l’échange et le dynamisme. J’ai ri, j’ai pleuré un peu aussi. Votre roman m’a beaucoup touchée et émue. J’ai cru ressentir tout l’amour que vous avez mis pour l’écrire. Je suis moi aussi très liée sentimentalement à cette île, et  depuis 30 ans, je ne me suis jamais lassée d’y passer la plupart de mes congés.

Une chose est certaine, les pages de votre livre vont bientôt de nouveau être manipulées, touchées, tournées. Et il me tarde de vous lire en découvrant vos autres oeuvres…

Je vous souhaite une très bonne continuation. 

Très cordialement,

14/09/2018-EM-(Noirmoutier)


Après "Filles en triple", Catherine anticipe la vie à Noirmoutier dans les années 2030.

Et il est flagrant que dans son dernier ouvrage elle entonne avec enthousiasme et jubilation la ritournelle de Michel Legrand :"le moulin de mon cœur ".

Une fille de l'Her

Si la société et l'île ont bien souffert en vingt ans, la famille a bien tenu le choc et le moulin familial ne semble pas avoir pris un coup dans l'aile.

C'est de la belle ouvrage qui donne envie de retourner à Noirmoutier dès maintenant pour en goûter hic et nunc les charmes en famille avant que l'avenir fasse souffler un mauvais vent sur le moulin.

Catherine chante très bien les charmes de Noirmoutier qu'on appelait Her il y a bien longtemps. On sent sa parfaite connaissance des lieux, des us et coutumes et la force de la tradition familiale.

En ce sens, Catherine est une vraie fille de l'Her.

Un Her sain et vivifiant malgré un avenir angoissant !

Alors aucune hésitation ! Prenez vite son bouquin et rentrez-y sans la moindre effraction.

On y rentre comme dans un moulin.

15/12/2017-AC-(Bressuire)


Je viens de boucler mon périple noirmoutrin avec beaucoup de plaisir.

Le livre sent bon l'amour de l'île, l'iode et les embruns ainsi que l'esprit de famille.

Comme il y a des feel-good movies, je trouve que c'est un feel-good bookie où, à la fin, tout est bien qui finit bien.

30/11/2017-AC-(Bressuire)


Coucou Catherine

Je croque à belles dents le soir "Retour vers le Moulin". Je me régale...à chaque page un peu de suspense avec quelques miettes d’humour. J‘essaye de mettre un nom sur les jumeaux quand je crois reconnaître des traits de caractères. 

22/9/2017-BD-(Barbâtre)


Je commande votre nouveau roman "Retour vers les moulins. Nous sommes rencontrées lors d'une exposition. J'organise tous les deux mois, un cercle littéraire et votre écriture me passionne. J'ai lu Les filles en triple et l'égoïste. Super et passionnant.

Cordialement

21/9/2017-NG-(85)


Un roman plein de chaleur humaine, de joie de vivre et d'optimisme qui se déguste tel un nectar. Un style empreint d'iode et de parfums floraux. Une histoire qui fait du bien ! Un seul regret : ne pas faire partie de cette famille qui connait si concrètement la définition du bonheur !

 (BAB)